Site Officiel du Comité Jean Cocteau

English
FILMS ÉCRITS ET RÉALISÉS PAR JEAN COCTEAU
1925

JEAN COCTEAU FAIT DU CINÉMA

16 mm, perdu ?

1930 LE SANG D'UN POÈTE

(Titre initialement prévu : La Vie d'un poète.) Spectacle, montage et commentaire : Jean Cocteau. Assistants : Michel Arnaud et Louis Page. Opérateur : Georges Périnal, assisté de Preben Engberg. Décors : Jean d'Eaubonne. Son : Henri Labrély (procédé RCA. Photophone). Musique : Georges Auric. Orchestre dirigé par Édouard Flamant. Moulages : Plastikos. Interprétation : Lee Miller (la statue), Enrique Rivero (le poète), Féral Benga (l'ange noir), Pauline Carton (la dresseuse d'enfants), Jean Desbordes (le personnage en costume Louis XV), Odette Talazac, Barbette, Fernand Duchamps, Lucien Lager (les spectateurs des loges). Production : Vicomte de Noailles.

1946 LA BELLE ET LA BÊTE

Histoire, paroles et mise en scène : Jean Cocteau, d'après un conte de Mme Leprince de Beaumont. Supervision technique : René Clément. Direction artistique (décors et costumes) : Christian Bérard, assisté de René Moulaert. Opérateur : Henri Alekan. Cameraman : Henri Tiquet. Son : Jacques Lebreton. Musique : Georges Auric. Montage : Claude Ibéria. Interprétation : Jean Marais (Avenant, la Bête, le Prince). Josette Day (Belle), Mila Parély et Nane Germon (Adélaïde et Félicie, ses sœurs), Marcel André (son père), Michel Auclair (Ludovic, son frère), Raoul Marco (l'usurier, voix de Jean Cocteau), Gilles Watteaux, Noë Blin. Production : André Paulvé. Directeur de production : Émile Darbon. Distribution : Discina. Photographe : Aldo.

1947 L’AIGLE Á DEUX TÊTES

Scénario, dialogues et mise en scène : Jean Cocteau, d'après sa pièce. Assistant technique : Hervé Bromberger. Direction artistique (maquettes, décors, costumes) : Christian Bérard, assisté de Georges Wakhévitch et Morin (décors), Marcel Escoffier, Jean Zay et Bataille (costumes). Opérateur : Christian Matras. Cameraman : Alain Douarinou. Son : René Longuet. Musique : Georges Auric. Montage : Claude Ibéria. Interprétation : Edwige Feuillère (la Reine), Jean Marais (Stanislas), Sylvia Monfort (Édith de Berg), Jean Debucourt (Félix de Willenstein), Jacques Varennes (comte de Foëhn), Gilles Quéant (Rudy), Abdullah (Toni), Maurice Nazil (Gentz), Yvonne de Bray (la Présidente), Edward Stirling (Adam's), Gisèle Brucker (Caroline), Guy Favières (son mari), Claude Serre (le fifre), Gilles Watteaux (un chevau-léger), Édith Lansac, Nora Coste, Mme de Morlay, Martine de Breteuil, Édouard Dermit (un soldat) et la voix de Jean Cocteau. Production : Ariane Films, Sirius. Photographe : Raymond Voinquel.

1948 LES PARENTS TERRIBLES

Adaptation, dialogues et réalisation : Jean Cocteau, d'après sa pièce. Direction artistique : Christian Bérard, assisté de Guy de Gastyne. Assistant à la réalisation et au montage : Raymond Leboursier. Opérateur : Michel Kelber. Cameraman : Henri Tiquet. Son : Antoine Archimbaud. Musique : Georges Auric. Montage : Jacqueline Sadoul. Interprétation : Jean Marais (Michel), Yvonne de Bray (Yvonne - Sophie), Gabrielle Dorziat (Léo), Marcel André (Georges), Josette Day (Madeleine) et la voix de Jean Cocteau (pour le plan final). Production : Ariane (Alexandre Mnouchkine et Francis Cosne). Photographe : Roger Corbeau.

1950 ORPHÉE

Scénario, dialogues et réalisation : Jean Cocteau. Opérateur : Nicolas Hayer. Décors : Jean d'Eaubonne (maquettes conçues par Christian Bérard). Costumes : Marcel Escoffier. Son : Pierre Calvet. Musique: Georges Auric. Interprétation: Jean Marais (Orphée), Maria Casarès (la princesse), Maria Déa (Eurydice), François Périer (Heurtebise), Juliette Gréco (Aglaonice), Édouard Dermit (Cégeste), Henri Crémieux (l'éditeur), Pierre Bertin (le commisssaire de police), Roger Blin (le poète). Jacques Varennes, André Camège, René Worms (les juges), Renée Cosima (une Bacchante), René Lacour (le facteur), Maffre (un agent), Jean-Pierre Melville (le directeur de l'hôtel), Claude Mauriac, Jean-Pierre Mocky, Jacques Doniol-Valcroze, Claude Borelli, Philippe Bordier, Victor Taboumol et la voix de Jean Cocteau. Production : André Paulvé et les Films du Palais-Royal. Directeur de production : Émile Darbon. Distribution : Discina. Photographe : Roger Corbeau.

1950 CORIOLAN

16 mm. Avec Jean Marais, Josette Day et Jean Cocteau.
Production : Henri Filipacchi.

1952 LA VILLA SANTO-SOSPIR

(Moyen métrage.) Kodachrome, 16 mm. Assistant : Frédéric Rossif. Tournage : villa de Francine Weisweiller à Saint-Jean-Cap-Ferrat, dont les murs sont décorés par Jean Cocteau. Rares projections publiques.

1960 LE TESTAMENT D'ORPHÉE (OU NE ME DEMANDEZ PAS POURQUOI)

Scénario, textes et mise en scène : Jean Cocteau. Collaboration technique : Claude Pinoteau. Opérateur : Roland Pontoiseau. Cameraman : Raichi. Décors : Pierre Guffroy. Costumes et sculptures : Janine Janet. Son : Pierre Bertrand et René Sarrazin. Montage : Marie-Josèphe Yoyotte. Interprétation : Jean Cocteau (le poète), Jean-Pierre Léaud (l'écolier), Nicole Courcel (la jeune mère), Françoise Christophe (l'infirmière), Henri Crémieux (le professeur), Daniel Gélin (l'interne), Philippe Juzau et Daniel Moosmann (les Hommes-Chevaux), Alice Sapritch et Marie-Josèphe Yoyotte (deux Gitanes), Édouard Dermit (Cégeste), Me Henri Torrès (le présentateur), Michèle Comte (la petite fille), Maria Casarès (la Princesse), François Périer (Heurtebise), Francine Weisweiller (la dame à l'ombrelle), Philippe (Gustave), Guy Dute et Jean-Claude Petit (les Hommes-Chiens), Alice Heyliger (Iseult), Michèle Lemoig (l'Amoureuse), Yul Brynner (l'huissier), Claudine Auger (Minerve), Jean Marais (Œdipe), Brigitte Morissan (Antigone) et, dans leurs propres rôles, Pablo Picasso, Jacqueline Roque-Picasso, Luis-Miguel Dominguin, Lucia Bose, Charles Aznavour, Serge Lifar. Production : Jean Thuillier, les Éditions cinématographiques. Distribution : Cinédis. Photographe : Lucien Clergue.

FILMS INSPIRÉS D'ŒUVRES DE JEAN COCTEAU
1948

LA VOIX HUMAINE (LA VOCE UMANA, UN ÉPISODE DE L'AMORE)

Réalisation : Roberto Rossellini, d'après la pièce en un acte de Jean Cocteau. Décors : Christian Bérard. Interprète : Anna Magnani.

1950 LES ENFANTS TERRIBLES

Adaptation, scénario et dialogues : Jean Cocteau, d'après son roman. Réalisation et production : Jean-Pierre Melville. Assistants : Claude Pinoteau, Michel Drach, Serge Bourguignon, Jacques Guymont. Opérateur : Henri Decae. Régie générale : Philippe Schwob. Décors : Jean-Pierre Melville. Son : Jacques Gallois et Jacques Carrière. Musique : Bach, Vivaldi. Montage : Monique Bonnot. Interprétation : Nicole Stéphane (Élisabeth), Édouard Dermit (Paul), Renée Cosima (Darge!os, Agathe), Jacques Bernard (Gérard), Roger Gaillard (son oncle), Adeline Auroc (Mariette), Maurice Revel (le docteur), Mel Martin (Michaël), Jean-Marie Robain (le proviseur), Émile Mathis (le censeur), Maria Syliakus (la mère), Annabel (le mannequin), Rachel Devirys, Hélène Rémy et la voix de Jean Cocteau. Distribution : Gaumont.

1957 LE BEL INDIFFÉRENT

Réalisation : Jacques Demy, d'après la pièce en un acte de Jean Cocteau. Eastmancolor. Décors : Bernard Evein. Musique : Maurice Jarre. Interprétation : Jeanne Allard, Angelo Bellini. Production : S.N. Pathé-Cinéma.

1959 SAINT-BLAISE-DES-SIMPLES

Scénario et commentaire : Jean-Jacques Kilim. Réalisation : Philippe Joulia. Opérateur : Pierre Fattori. Musique : Domenico Cimarosa, adaptée par Amable Massis et Fernand Oubradous. Montage : Liliane Fattori. Commentaire dit par François Périer. Tournage : chapelle Saint-Blaise-des-Simples à Milly-la-Forêt, décorée par Jean Cocteau. Production : Films du Septentrion.

1963 ANNA LA BONNE

Réalisation : Claude Jutra, d'après la chanson (paroles et musique) de Jean Cocteau. Interprétation : Marianne Oswald. Production : Les Films du Carrosse.

1965 THOMAS L'IMPOSTEUR

Adaptation du roman de Jean Cocteau par lui-même, Michel Worms et Georges Franju. Dialogues : Jean Cocteau et Raphaël Cluzel. Réalisation : Georges Franju. Opérateur : Marcel Fradetal. Décors : Claude Pignot. Montage : Gilbert Natot. Musique : Georges Auric. Interprétation : Fabrice Rouleau (Thomas), Emmanuelle Riva (la princesse de Bormes), Jean Servais (Pesquel Duport), Michel Vitold (De Vernes), Sophie Darès (Henriette), Rosy Varte (Mme Valiche), Bernard Lavalette (Dr Gentil), Jean-Roger Caussimon (l'évêque), Gabrielle Dorziat (la cartomancienne), Hélène Dieudonné (la tante de Thomas), Édith Scob (une infirmière), Édouard Dermit (Capitaine Roy) et la voix de Jean Marais. Production : Eugène Lépicier (Filme!). Distribution : C.C.F.C.

1970 LA VOIX HUMAINE

Réalisation : Dominique Delouche, d'après l'opéra en un acte de Francis Poulenc. Interprétation : Denise Duval.

1980 LE MYSTÈRE D'OBERWALD (IL MISTERO DI OBERWALD)

Réalisation : Michelangelo Antonioni. Scénario : Michelangelo Antonioni, Tonino Guerra, d'après L’Aigle à deux têtes. Directeur photographie : Luciano Tovoli. Décoration : Mischa Scandella. Costumes : Vittoria Guaita. Montage : Michelangelo Antonioni, avec la collaboration de Di Lorenzi (RVM). Collaboration musicale : Guido Tirchi. Collaboration couleur : Franco Leonardi. Production : Rai-Radiotelevisione Italiana, Politel International, Rete 2. Interprétation : Monica Vitti (la reine), Franco Branciaroli (Sebastian), Paolo Bonacelli (le comte de Fohn), Luigi Diberti (le duc de Wallenstein), Elisabetta Pozzi (Mlle de Berg), Amad Saba Alan (Tony).

FILMS NON INSPIRÉS D'UNE DE SES ŒUVRES AUXQUELS JEAN COCTEAU A COLLABORÉ

Adaptation, scénario, dialogues ou commentaires

A) Longs métrages

1940 LA COMÉDIE DU BONHEUR

Supervision des dialogues de l'adaptation, par Marcel L'Herbier, de la pièce de Nicolas Evreïnov. Réalisation : Marcel L'Herbier. Interprétation : Michel Simon (M. Jourdain), Ramon Novarro (Félix), Jacqueline Delubac (Anita), Micheline Presles (Lydia), Sylvie (Mlle Aglae), Alerme (Deribin), Louis Jourdan (Fedor), Marcel Vallée, René Génin, Sinoël, Jaques Catelain. Production : Discina.

1942 LE BARON FANTÔME

Dialogues. Scénario et réalisation : Serge de Poligny. Assistant-réalisateur : André Versin. Collaboration au découpage : Louis Chavance. Opérateur : Roger Hubert. Cameraman : Marc Fossard. Maquette des costumes : Christian Dior. Régisseur : Lucien Pinoteau. Décors : Jacques Krauss. Musique : Louis Beydts. Montage : Henri Rust. Interprétation : Odette Joyeux (EIfy), Jany HoIt (Anne), Alain Cuny (Hervé), André Lefaur (Eustache Dauphin), Aimé Clariond (l'évêque), Claude Sainval (Albéric de Marignac), Marcel Péres (Léopold), Charles Vissières (Toussaint), Gabrielle Dorziat (Mme de Saint-Hélie), Marguerite Pierry (Fébronie), Jean Diener (le cocher), Catherine Fonteney (une invitée) et Jean Cocteau (le spectre du baron). Directeur de production : Robert Florat. Distribution : Consortium de Production de Films J. Sefert A. Frapin. Photographes : Aldo et Ancresaz.

1943 L'ÉTERNEL RETOUR

Récit et paroles. Réalisation : Jean Delannoy. Opérateur : Roger Hubert. Décors : Georges Wakhévitch. Costumes : Georges Annenkov. Musique : Georges Auric. Interprétation : Jean Marais (Patrice), Madeleine Sologne (Nathalie), Jean Murat (Marc), Piéral (Achille), Alexandre Rignault (le MoroIt), Junie Astor (Nathalie la brune), Roland Toutain (Lionel), Jane Marken (Marie-Anne), Yvonne de Bray (Gertrude), Jean d'Yd (Amédée), Sandra Venturini, Robert Sidonac. Production : André Paulvé. Directeur de production : Émile Darbon. Distribution : Discina. Photographe : Aldo.

1945 LES DAMES DU BOIS DE BOULOGNE

Dialogues. Adaptation d'un épisode de Jacques le Fataliste de Diderot et réalisation : Robert Bresson. Opérateur : Philippe Agostini. Décors : Max Douy. Musique : Jean-Jacques Grunenwald. Montage : Jean Feyte. Interprétation : Paul Bernard (Jean), Maria Casarès (Hélène), Élina Labourdette (Agnès), Lucienne Bogaert (la mère d'Agnès), Jean Marchat (Jacques). Production : Raoul Ploquin.

1947 RUY BLAS

Histoire et paroles d'après le drame de Victor Hugo. Réalisation : Pierre Billon. Assistant : Michel Boisrond. Opérateur : Michel Kelber. Cameramen : Louis Stein et Roland Paillas. Décors : Georges Wakhévitch. Costumes : Marcel Escoffier. Son : René Longuet. Régisseur : Lucien Pinoteau. Musique : Georges Auric. Montage : Maurice Serein. Interprétation : Jean Marais (Ruy Blas, Zafari), Danielle Darrieux (la reine Maria de Neubourg), Gabrielle Dorziat (la duchesse d'Albuquerque), Marcel Herrand (Don Salluste), Alexandre Rignault (Goulatromba), Amiot (Santa-Cruz), Gilles Quéant (le duc d'Albe), Ionne Salinass (Casilda), Charles Lemontier (Camporéal), Lurville (l'évêque), Pierre Magnier (Priego), Jacques Berlioz, Rolla Norman, Alain Dhurtal, Édy Debray, Guy Pavières (cinq ministres), Giovanni Grasso (Don Guritan), Claude Serre (l'écuyer), Olivier Darrieux, Michel Flamme. Production : André Paulvé et Georges Legrand. Directeurs de production : René Jaspard et Julien Rivière. Distribution : Discina. Photographe : Raymond Voinquel.

1948 LES NOCES DE SABLE

Commentaire écrit et dit par Jean Cocteau (d'après une légende marocaine). Réalisation : André Zwobada. Opérateur : André Bac. Montage : C. Bretoneiche. Musique : Georges Auric. Interprétation : Denise Cardi (la jeune fille), Itto Bart Lahrsen (la folle), Larbi Tounsi (le prince), Himmoud Brahimi (le bouffon). Production : Maghreb Studio. Administrateur de production : Mohamed Laghzaoui. Directeur technique : Kebir El Fassi. Conseiller folklorique : Jean Besancenot.

1948 LE ROSSIGNOL ET L'EMPEREUR DE CHINE

Ecriture du commentaire en voix off de la version française de Cisaruv Slavik, film d'animation tchécoslovaque sans dialogue écrit et réalisé par Jiri Trnka (adapté du conte de Hans Christian Andersen). Musique : Vaclav Trojan. Production : Ceskoslovensky Statni Film. Durée : 76 minutes. Helena Patockova : la fille. Jaromir Sobotoa : le garçon.

1950 CE SIÈCLE A CINQUANTE ANS

Documentaire de long métrage réalisé par Denise Tuai, sur un thème et des commentaires de Jean Masson, en collaboration avec Serge Roullet, Jean-Georges Auriol, Yannick Bellon, etc. « Scènes dramatiques » de Marcel Achard (1900), André Roussin (1938), Françoise Giroud (1925), et Jean Cocteau (1914) interprétées par Marie Daëms, Renaud Mary, Florence Verdier, Alain Quercy, Geneviève Page, etc., et les voix de Pierre Fresnay et François Périer. Musique : Georges Auric et Henri Sauguet. Production : SEPIC-UGC.

1952 LA COURONNE NOIRE

Scénario original. Adaptation et dialogues : Michel Mihura. Réalisation : Luis Saslavsky. Interprétation : Maria Félix, Vittorio Gassmann, Rossano Brazzi, José Maria Lado, Avelino Santana, Antonia Plana, PiéraI. Coproduction franco-espagnole Sueva Films-Cesareo GonzaIez.

1961 LA PRINCESSE DE CLÈVES

Adaptation et paroles. D'après le roman de Mme de La Fayette. Réalisation : Jean Delannoy. Images : Henri Alekan. Décors : René Renoux. Costumes : Marcel Escoffier. Assistant : Jacqueline Guyot. Montage : Henri Tavema. Son : Jacques Lebreton. Cameraman : Henri Tiquet. Assistants à la réalisation : Alain Boudet et Joseph Drimal. Musique : Georges Auric. Interprétation : Marina Vlady (la princesse de Clèves), Jean Marais (le prince de Clèves), Jean-François Poron (le duc de Nemours), Annie Ducaux (Diane de Poitiers), Lea Padovani (la Reine Catherine de Médicis), Raymond Gérome (le Roi), Renée-Marie Potet (la Dauphine Marie Stuart), Henri Piegay (le vidame de Chartres), Alain Feral (le Dauphin, puis François II), Piéral (le bouffon), Ivan Dominique (le chevalier de Guise), Lea Gray (Mme de Mercœur), Jacques Hilling (le médecin), Hubert de Lapparent (Ambroise Paré), Georges Lycan (le majordome), Moncorbier (le peintre), Josée Steiner (Mme de Martigues), Antony Stuart (l'ambassadeur d'Angleterre). Directeur de production : Léon Carré. Coproduction franco-italienne : Robert Dorfmann - Cinétel - Silver Films - Paris Produzioni cinematografiche « Méditerranée » - Rome Enalpa Films - Rome. Distribution : Cinedis. Photographe : Marcel Dole.

B) Courts métrages

a- Commentaires

1949 TENNIS

Réalisation : Marcel Martin.

1946 L'AMITIÉ NOIRE

Réalisation : François Villiers et Germaine Krull. Production : Office français d'information.

1948 LA LÉGENDE DE SAINTE URSULE

Réalisation : Luciano Emmer. Effets spéciaux : Arcady.

1950 VENISE ET SES AMANTS

(Commentaire dit par Jean Cocteau.) Réalisation : Luciano Emmer et Enrico Gras. Musique : Roman Vlad. Production Universalia. Distribution : Franco-London.

1953 LE ROUGE EST MIS

Réalisation : Igor Barrère et Hubert Knapp.

1956 À L'AUBE D'UN MONDE

Réalisation : René Lucot. Production : Cinétest.

b- Textes liminaires

1956 PANTOMIMES

Réalisation : Paul Paviot. Interprète : Marcel Marceau.

1958 DJANGO REINHARDT

Réalisation : Paul Paviot. Commentaire : Chris Marker.

N.B. - Jean Cocteau a également écrit le commentaire français du Rossignol de l’empereur de Chine (scénario et réalisation de Jiri Trnka, d'après Andersen, 1951) et le texte liminaire des copies françaises de La Porte de l'enfer (de Teinosuke Kinugusa, 1952).

(AUTRES) FILMS DANS LESQUELS PARAÎT JEAN COCTEAU

A) Longs métrages

1943 LA MALIBRAN

Film français de Sacha Guitry. Avec Geori Boué, Sacha Guitry, Suzy Prim, Jacques Jansen, Denis d'Inès, Jean Weber, Mario Podesta, Mona Goya, Jacques Varennes et Geneviève Guitry. Jean Cocteau y est Alfred de Musset.

1952 8 X 8

Film américain en couleurs de Hans Richter. Interprétation : Jacqueline Matisse et Richard Hulsenbeck, avec la participation de Marcel Duchamp, Yves Tanguy, Max Ernst, Alexandre Calder, Hans Arp, Julian Lévy, Paul Bowles, José Luis Sert, Frederic Kiesler et Jean Cocteau. Ce film n'a jamais été distribué en France.

1954 UNE MÉLODIE, QUATRE PEINTRES

Documentaire allemand de long métrage en couleurs réalisé par Herbert Seggelke. Opérateur : Georges Meunier (pour la partie consacrée à Jean Cocteau). Commentaire dit par Jean Cocteau (ibid.). Musique : Bach. Les quatre peintres sont E.W. Nay (Allemagne), Severini (Italie), Hans Erni (Suisse) et Jean Cocteau (France). Production : Kœnig-Films.

B) Courts métrages

1950 COLETTE

Réalisation : Yannick Bellon. Commentaire écrit et dit par Colette. Avec Maurice Goudeket et Georges Vague.

1951 DÉSORDRE

Réalisation : Jacques Baratier. Musique : Daude Luter et Alain Vian (chanson de Raymond Queneau). Avec Boris Vian, Annabel, Juliette Gréco, Jacques Audiberti, Raymond Queneau, Simone de Beauvoir, Orson Welles, etc.

1958 LE MUSÉE GRÉVIN

Réalisation : Jacques Demy et Jean Masson.
 
Ouvrages et DVD
disponibles
 
Coffret 4 DVD
La Belle et la Bête
Le Testament d'Orphée
Le Sang d'un poète
Cocteau cinéaste
Studio Canal
 
Coffret 2 DVD
La Belle et la Bête
Bonus Le tournage
Studio Canal
 
L'Aigle à deux têtes
TF1 Vidéo
 
Les Parents terribles
TF1 Vidéo
 
Orphée
SNC (Groupe M6)
France, 2009
 
Coffret 2 DVD
Les Enfants terribles et
La Villa Santo-Sospir
Bonus Jean Cocteau, autoportrait d'un inconnu
Melville-Productions
 
Le Bel indifférent
de Jacques Demy (1957)
Inclus dans le coffret DVD
"Intégrale Demy", 2008
ArteVidéo - Ciné Tamaris
 
Thomas l'imposteur
Folio
 
Du cinématographe
Le Rocher
 
Entretiens sur le cinématographe
Le Rocher
 
L'éternel retour
de Jean Delannoy
SNC (Groupe M6)
France, 2009
 
Ruy Blas
de Pierre Billon
SNC (Groupe M6)
France, 2009
 
Cocteau et le cinéma
Les cahiers du cinéma
 
Derrière la caméra
avec Jean Cocteau
entretien avec
Claude Pinoteau
Horizon illimité
 
Phénixologie
Photographies de L.Clergue
sur le tournage
du Testament d'Orphée
(Actes Sud)
 
Le Sang d'un poète
Le Rocher
 
La Belle et la Bête
Le Rocher
 
Les Parents terribles
Folio
 

LE FONDS D'ARCHIVES
:: contact :: accès au site scientifique ::