Dominique BAX

Publications

  • 2008, Derek Jarman - Jean Cocteau. Alchimie, sous la direction de Dominique Bax, avec la collaboration de Cyril Béghin, publié à l'occasion du 19e festival du Magic Cinéma à Bobigny (26 mars - 13 avril 2008), Bobigny, Le Magic Cinéma, coll. « Théâtres au cinéma », tome 19, 256 pp.

Cet ouvrage richement illustré couronne un festival cinématographique consacré à l’œuvre de Derek Jarman et Jean Cocteau. Bien que ces deux cinéastes n’entretiennent aucun lien de filiation direct, ils partagent, comme le souligne Dominique Bax dans son introduction, une série de points communs : tous deux sont écrivains-peintres-dessinateurs-sculpteurs-créateurs de costumes, ont cherché à innover dans la création sur une base interartistique et tenté de réactualiser les mythes de notre civilisation sous une forme d’expression contemporaine. Tout en se défendant de vouloir établir une comparaison entre les deux artistes, les responsables de cette publication parviennent néanmoins à souligner dans quelle mesure certains aspects de la création de l’un éclairent certains aspects de la création de l’autre. Réussite parfaite à la faveur d’une alchimie – c’est le sous-titre de l’ouvrage – et d’une partie intermédiaire – appelée « zone frontière » – bien moins innocentes qu’elles ne le paraissent et d’autant plus stimulatrices de rapports. Sans aucun doute gagne-t-on à regarder les films de Jarman à la lumière de ceux de Cocteau, mais l’exercice qui consiste à revoir Cocteau à la lumière de Jarman est tout aussi révélateur de nouvelles perspectives. L’ouvrage possède toutefois une seconde qualité, et non des moindres au regard de la science coctalienne, puisqu’il nous fournit une des filmographies les plus complètes à nos jours. Non pas tant peut-être pour les œuvres majeures de Cocteau ou pour celles auxquelles il collabora sur le plan de l’adaptation, du scénario ou des dialogues. Quoique les fiches techniques y soient suivies de comptes rendus ou de critiques datant de la sortie des films jusqu’à nos jours, ce qui permet de mesurer l’évolution parcourue sur le plan de leur réception. Mais plutôt pour ce qui concerne tout ce qui excède cette production célèbre ou connue. En premier lieu, les préfaces, les textes liminaires et les commentaires rédigés par le poète pour des courts et longs métrages, mais également les propos qu’il a enregistrés et les rôles qu’il a tenus dans divers films. Signalons ainsi la découverte d’un commentaire pour Les Têtes interverties/ La Cravate d’Alejandro Jodorowsky, d’un texte liminaire pour Pantomimes de Paul Paviot ou d’une préface pour Le Cercle romain de Raymond Haine. La filmographie fournit en outre un inventaire actualisé des adaptations de ses œuvres par d’autres cinéastes (Roberto Rossellini, Jacques Demy, Jean-Luc Godard, Ted Kotcheff, Dominique Delouche, Michelangelo Antonioni, Pedro Almodóvar, Adolfo Arrieta,…) et de l’ensemble des documentaires réalisés sur sa vie et sa production artistique jusqu’à nos jours. Pour terminer, ou plutôt pour ouvrir en montrant l’impact de Cocteau sur le cinéma contemporain, Dominique Bax répertorie une série de films qui s’inspirent ou sont immédiatement tributaires de son imaginaire et dont font partie, par exemple, Eraserhead de David Lynch, Wings of desire – titre original : Himmel über Berlin – de Wim Wenders, ou encore Matrix des frères Andy et Larry Wachowski. (Compte rendu de David Gullentops paru dans les Cahiers Jean Cocteau, n°6).

 
dominiquebax.txt · Dernière modification: 2010/09/18 19:20 par david
 
Recent changes RSS feed Creative Commons License Donate Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki
Retour au site Jean Cocteau