Journée d'étude « Poétique des genres à la radio : l'exemple de Cocteau

Appel à communication

Samedi 13 septembre 2008

En complément d'un ouvrage collectif en cours d'élaboration consacré à “Jean Cocteau et la radio en Europe”, le Centre Rirra21 (Université Montpellier III) organise à Montpellier (France) une Journée d'étude le samedi 13 septembre 2008 : “Poétique des genres à la radio : l'exemple de Cocteau”.

Prière d’adresser votre proposition de communication avant le 15 mai 2008 à Pierre-Marie Héron :

pierre-marie.heron@univ-montp3.fr

Argument

Dans la démarche artistique de Cocteau, la radio représente, au même titre que le cirque, le music-hall, le théâtre, la presse ou le cinéma, un de ces “gros véhicules” d'art aptes à toucher le grand public, à ses yeux le plus instinctif donc le plus exigeant. Diverses raisons, parmi lesquelles la pauvreté des moyens techniques et sa prédilection pour le langage visuel de la scène ou du cinéma, l'ont certes empêché de “penser sérieusement à la radio” (1950). Cependant sa présence dans ce média a d'abord été, dans les années 1937-1939, aussi multiple qu'heureuse et variée : causeries et courtes émissions parlées, reportages imaginaires, interprétations de rôles de ses pièces, imitations de voix célèbres, impromptu dramatique… Elle l'est à nouveau après-guerre, notamment lorsqu'il se prête de bonne grâce aux sollicitations du Club d'Essai, animé par le poète Jean Tardieu. Cocteau, qui réprouve les simples retransmissions de pièces, a laissé faire, approuvé en partie et souvent accompagné de préfaces parlées, des adaptations radiophoniques de ses pièces, films et romans. Lui qui condamne le “tuyau acoustique de mornes lectures” s'est essayé très fréquemment à l'exercice risqué de la diction de textes en tous genres ou du jeu dramatique de studio, texte en main. Lui qui, à l'inverse, admire dans la radio une sorte de journal sans encre, un média idéal de l'actuel, un excellent véhicule d'improvisation, a recherché dans ses émissions parlées, avec des résultats inégaux liés à l'intimidation du micro, l'équilibre difficile entre le relief vivant, “l'électricité” de la conversation et la vertu oraculaire de la “bouche d'ombre”. Si la radio est trop souvent à ses yeux un “robinet d'eau tiède” coulant dans les maisons comme une musique d'ameublement, elle se prête donc aussi à ses yeux à la création littéraire et artistique.

La journée d'étude propose de donner la parole à huit intervenants, pour examiner les rapports de Cocteau à la radio, plus spécialement sa conception et sa pratique des genres artistiques, grands ou petits, sur les ondes. Pour éviter l'enfermement dans des corpus trop spécifiques, notamment nationaux, les intervenants écarteront donc les perspectives limitées ou trop pointues, documentaires notamment, et se donneront un angle d'étude suffisamment général pour que tous les participants puissent en tirer profit, dans le cadre d'une réflexion commune sur une “poétique des genres radiophoniques” chez Cocteau. Cocteau sera pris ici comme un exemple intéressant. Sa conception de la création artistique donne en effet une grande place à la poétique des genres : adepte d'un “classicisme vivant”, cet auteur répugne à les mélanger et défend l'adaptation du “degré de cuisson” des oeuvres aux médias, aux conventions et aux publics. Reconnaissant aux genres mineurs (“de poche”) leur forme propre de perfection, il aborde en principe un article à faire, une causerie, une imitation, une chanson ou un impromptu avec la même discipline d'exactitude que les grands genres. Conciliant sans difficulté la poésie avec “la vivacité, l’enfantillage, les jouets d’un sou, les farces, les fous rires que les poètes mènent de front avec la plus incroyable mélancolie » (Le Secret professionnel), il cherche souvent le “malentendu à la faveur duquel plusieurs publics puissent simultanément trouver leur compte (Shakespeare, Molière) », qui réunirait dans une même émission les vocations récréative et culturelle de la radio.

Pour les personnes intéressées, les liens ci-dessous proposent trois directions d'étude plus développées, avec un essai de perspective historique :

Les œuvres pour la radio et les adaptations
La conversation et les genres parlés
Lecture et interprétation

Démarche

Pour les futurs intervenants de la Journée d'étude, un accès sera donné à l'ensemble du fonds d'archives régulièrement enrichi sur ce site dans le cadre du projet de recherche “Jean Cocteau et la radio en Europe”.

Programme

9h00 Ouverture des travaux

Fictions radiophoniques

9h30 Audition : Les Enfants terribles, adaptation d'Agathe Mella (extrait)

10h00 Michel Collomb (Université de Montpellier III) : « Les Enfants terribles à la radio »

11h00 Serge Linares (Université de Rouen) : « Histoires d'ondes : des romans aux dramatiques »

11h45 Audition : Les Parents terribles, lecture par l'auteur (extrait)

Diction et interprétation

14h00 Alex Callebaut (Université de Bruxelles-VUB) : « Cocteau dit et commente des poèmes de Clair-Obscur »

14h45 David Gullentops (Université de Bruxelles-VUB) : « Jean Cocteau, interprète de ses poèmes »

Genres parlés

16h00 Marie-Ève Thérenty (Université de Montpellier III, IUF) : « Cocteau en interview »

16h30 Pierre-Marie Héron (Université de Montpellier III) : « Préfaces et hommages de Cocteau à la radio »

Publication des actes

Pierre-Marie Héron et Serge Linares (dir), Cocteau et le média radiophonique, Éditions Minard-Lettres modernes, Revue des lettres modernes, Série Cocteau n° 7, 2013.

Ce numéro explore la présence artistique et médiatique de Cocteau et de son oeuvre à la radio au long de sa vie. Après une vue d'ensemble (Pierre-Marie Héron), trois études s'intéressent aux dramatiques tirées de son oeuvre (Serge Linares, Michel Collomb, Marianne Bouchardon), deux à l'écrivain en interview et face aux médias (Marie-Ève Thérenty, Guillaume Boulangé). Articles de Pierre-Marie Héron sur les hommages de Cocteau, de David Gullentops sur les lectures de poèmes réalisées par Cocteau, d'Alexandre Castant sur le Journal du Testament. d'Orphée/.

 
montpellier1.txt · Dernière modification: 2013/01/29 11:43 par heron
 
Recent changes RSS feed Creative Commons License Donate Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki
Retour au site Jean Cocteau